Éditions du Monolithe

  • Magia Naturalis et Innaturalis

Magia Naturalis et Innaturalis

Prix : 39.95 €
.

Choix non disponible


📦  LIVRAISON GRATUITE dès 49€ d'achat*.


Magia naturalis et innaturalis du Docteur Johannes Faust ou la Triple Contrainte de l'Enfer, le dernier Testament et l'Art des Sceaux.

Cet ouvrage s'inscrit dans notre série de traductions des textes de Magie Cabalistique Faustienne (CMN Vol. 1 | Grimoire des Arts Nécromantiques). Second Compendium dédié à la pratique de la Magie Faustienne. Première traduction en français, réalisée à partir de 3 manuscrits originaux et à partir de l'édition de 1849. Le premier manuscrit fut rédigé à Passau en 1505. En 1849, Johannes Scheible publia à Stuttgart une édition fidèle, sorte de reproduction de l'oeuvre originale. Le Magia Naturalis et Innaturalis est dans son intégralité un livre de magie rituelle Faustienne, que le praticien utilisera pour ses évocations démoniaques. Manuel prisé par les Cabalistes allemands ainsi que par les Exorcistes depuis le XVIè siècle, il constitue l'ouvrage le plus complet et le plus pratique jamais réalisé dans ce sens. Il fut très réputé pour la richesse et la qualité de ses magnifiques illustrations qui sont exécutées en couleur.

Il n'est pas important que le Dr. Johannes Faust eût été le véritable l'auteur à l'origine de ce texte, car à vrai dire, l'auteur était sans aucun doute l'un des plus grands experts en démonologie, dont il connaissait et élaborait la systématique hiérarchique dans les moindres détails. C'est par sa démonologie parfaite et précisément élaborée que ce livre se distingue des autres manuscrits. Les représentations des démons furent dessinées par le peintre M. Karl Kohl, selon sa propre subjectivité, tout comme les démons se manifestaient sous des formes et des visions médiévales. Si l'opérateur moderne, éduqué et intelligent utilise correctement les Pantacles et les Caractères magiques de Faust, il verra alors les démons sous des apparences correspondant à leur véritable forme et sous leur véritable nature. Cela dépendra aussi de la formation magique et de la capacité de l'opérateur à contraindre les forces évoquées à se manifester sous une apparence visible.

Comme beaucoup d'autres textes du même genre, le Magia Naturalis et Innaturalis contient de nombreux éléments qui se mélangent dans un certain syncrétisme, où la Kabbale hébraïque côtoie la Cabale chrétienne tardive (post 15è siècle). Avant toute chose, l'opérateur doit conclure un Pacte, dans lequel les esprits sont obligés de jurer par leur Prince Lucifer, d'obéir à tout ce qui est dit et écrit dans les pages de ce livre. La nature du Pacte et la manière dont il est conclu sont décrites en détail dans la préface. Les principaux outils magiques pour opérer sont le Bâton, qui est fait d'une longue branche de genévrier, l'encens, de la myrrhe, du mastic, de l'aloès, du soufre, et de la racine d'hellébore noire et sans oublier le Cercle magique, qui s'avère être d'une construction assez complexe, mais cruciale pour le fonctionnement et le seul endroit "sûr" pour l'opérateur.

La troisième partie traite des différents esprits élémentaires: sept grands esprits de feu et cinq de rang inférieur. La suite du texte concerne les Opérations Alchimiques et la fabrication de différents Talismans constitués d'électrum. L'un d'eux se nomme la Sphère de Révélation. Cet artefact sera fait d'un alliage métallique septuple. La Sphère de Révélation est un puissant outil divinatoire, utilisée pour dévoiler les trésors et les minerais, mais aussi pour distinguer le bien du mal, mettre à jour un imposteur, protéger du mal, ramener des biens volés, éloigner les esprits malins et les malédictions, pour les exorcismes. Les autres outils décrits dans le manuscrit sont : le Miroir de terre et la construction de la Cloche magique. D'autres opérations comprennent l'extraction de divers métaux ou de verres et l'utilisation de différents miroirs magiques et de Cristaux. La quatrième partie traite de la Nécromancie et des esprits des morts et ancestraux, qui sont dirigés par un esprit puissant et omniscient : Bazarachiel, qui se manifeste sous la forme d'un serpent blanc. D'autres instructions sont données, concernant l'exorcisme d'un esprit qui hante une maison (Poltergeist), la façon de s'enrichir et de recevoir des messages des esprits. La cinquième et dernière partie traite de la recherche de trésors ainsi que de la création et de l'utilisation des symboles et des signes magiques, tels que le Sceau de Salomon (Sigillum salomonis) mais aussi des Sceaux encore plus élaborés pour invoquer les Archanges. Le chapitre suivant décrit les sept Sceaux et Pentacles pour les souverains planétaires : Och, Bethor, Phaleg, Aratron, Hagit, Ophiel et Phul. Les derniers Sceaux contenu dans le manuscrit sont les Caractères des esprits Kunifer et Salmison. Le Sceau de Kunifer devra être écrit sur de l'écorce de bouleau. Alors il sera contraint de répondre à toutes les questions posées par l'opérateur. Il en sera de même si l'on désire conjurer l'esprit nommé Salmison. Fac-simile inclus.



TABLE DES MATIERES: Sources Principales | 09 | A propos du manuscrit | 10 | Préface | 14 | Traduction | 15 | Première Partie | 18 | Deuxième Partie | 68 | Troisième Partie | 112 | Quatrième Partie | 163 | Cinquième Partie | Fac-simile | 227 | Notes | 380 | Addendum | 385 | Sources Secondaires | 396
Auteur Johannes Faust, Johann Scheible
Traducteur Magister Omega
Illustrateur Yosh Spiderdust
Contributeur(s) -
Format A5 (14.8 × 21 cm)
Reliure Dos carré collé
Nb Pages 400
Fac-simile ✔️
Addendum ✔️
Illustrations Couleur + N&B
Publication 2021
Tirage  1ère édition limitée (50ex)

Mots-clés: Grimoire, Goétie, Démonologie, Rituel, Trésors, Richesse, Faust, Nécromancie, Scheible, Sceaux magiques, Talismans,