Artis Nigromantica ~ Recueil de Nécromancie

Retrouvez ce nouveau titre de la Collection Bibliotheca Faustiana, proposé en version classique ainsi qu'en version deluxe.

Cet ouvrage s'inscrit dans notre série de traductions des textes de Magie Cabalistique Faustienne (Compendium Magicae Nigrae Vol.1 | Experimentum - Cabalae Nigrae). Il contient le Fac-simile du manuscrit intitulé Zauberhandschrift (Le Manuscrit Magique) ainsi que sa toute première Traduction française.

Nous savons bien peu de choses sur l'origine de ce manuscrit, et son véritable auteur demeure toujours inconnu à ce jour.

Cependant on peut estimer qu'il fut rédigé à la fin du XVIIIè siècle, époque ou la pratique de la Nécromancie comprenait notamment l'inhumation des trésors cachés. De par son contenu, nous pouvons aussi présumer qu'il fut rédigé en Allemagne ou dans une région germanophone. Tout le texte du manuscrit est crypté, cependant, le système de cryptage du texte est relativement simple; chaque caractère représentant une lettre latine.

A la manière du Lemegeton, ou bien encore du Liber Officiorum Spirituum, le Zauberhandschrif dévoile toute une hiérarchie d'esprits ainsi que leurs offices respectifs, leurs sceaux et leurs conjurations. Au fil des pages se dessinne alors une collection de sortilèges, ainsi que des invocations aux différents esprits qui seront appelés pour aider le praticien à la fois au sujet des choses matérielles, mais aussi pour des questions d’amour ou bien encore pour obtenir la guérison d'une maladie.

Le texte en lui même contient un grand nombre de similitude avec le Nigromantisches Kunst-Buch publié par Johannes Scheible (sous le pseudonyme de Peter Hammer) tout particulièrement au sujet des conjurations et des apparences des différents esprits.

Outre les Esprits aériens et chthoniens, les anges ainsi que le Christ sont également mentionnés dans le texte à de nombreuses reprises. Les invocations ainsi que les formules magiques présentent de nombreuses similitudes avec les formules invocatoires des contraintes infernales populaires germaniques, très en vogue au 17è et 18è siècle et souvent attribuées à Johannes Faust.

A vrai dire, il est fort probable que le Zauberhandschrif ait pu inspirer ou être une source textuelle pour Johannes Scheible. Enfin, on remarquera aussi sans trop de peine que certains passages du texte sont semblables en de nombreux points avec le texte contenu dans le Magia Naturalis et Innaturalis attribué à Johannes Faust.

Édition Classique (Souple): 1ère éd. limitée à 100 exemplaires

Édition Deluxe (Reliée):  1ère éd. limitée à 30 exemplaires